Le rôle de ma vie (Wish I was her), de Zach Braff

rôle de ma vie

Avec Zach Braff, Kate Hudson, Mandy Patinkin Hopkins

Sortie française : 13 août 2014

 

Synopsis :

Los Angeles. Aidan tente désespérément de percer en tant que comédien. Malheureusement, rien n’y fait. Un jour, il apprend que son père est souffrant. Pour faire face à ce bouleversement, il va tenter de faire renouer les liens disparus de son frère cadet et de son père, tout en prenant soin de sa famille…

 

Note : 3

 

Un film qui fait du bien !

 

Nous connaissons Zach Braff pour avoir tenu le rôle principal dans la série médicale Scrubs. C’est avec plaisir qu’on le retrouve après Garden state sorti en 2005. Dans le rôle de ma vie, il interprète un trentenaire juif qui cherche sa place au sein de la société. Comme n’importe quel citoyen lambda, Braff a créé ce personnage attachant qui tente de réaliser ses rêves et de répondre à ses enfants par des moyens ludiques et efficaces. Il est forcément difficile de mettre en scène un long-métrage et de jouer dedans à la fois. Pourtant Braff réussit le pari avec brio car il a su prendre du recul.

 

Le scénario est millimétré et très bien écrit. Drôle et poignant, les situations cocasses nous entrainent au cœur de cette famille attachante. Le réalisateur a su bien s’entourer. On revoit la jolie Kate Hudson qui joue à la perfection la mère de famille dont le job est difficile. Les enfants sont craquants. En effet, les frimousses de Joey King et Pierce Gagnon demeurent irrésistibles. Mandy Patinkin, que l’on a régulièrement vu dans deux séries (Esprits criminels et Homeland) fait également partie du casting en père taciturne et pudique.

On se retrouve face à diverses scènes du quotidien d’une famille mêlées à beaucoup d’autodérision. Les lieux communs réunis autour du thème de la famille (la mort, la vie, le partage, l’amour, le pardon, la découverte, la passion, la religion) nous inclus dans cette quête émouvante.

 

De plus, la bande originale est aérienne, elle nous emmène définitivement dans l’univers poétique de Zach Braff. À sa manière, ce dernier nous invite à profiter des moments comme ils viennent. On sent une totale implication du réalisateur dans ce film qui s’avère être un bijou brut mais surtout, un instant de pur bonheur.

 

Chloë Hugonnenc

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s