Insaisissables, de Louis Leterrier

 

Insaisissables

Sortie en salles : 31 juillet 2013

Synopsis : USA. Jack, Henley, J. Daniel et Merritt sont des magiciens talentueux qui exercent leur talent en solitaire. Mais un jour, un homme mystère décide de regrouper les artistes en un quatuor d’illusionnistes dans un but secret. Après une année d’entraînements et de mises en scène, les quatre ensorceleurs mettent en œuvre leur premier show spectaculaire, celui d’un cambriolage en direct d’une banque parisienne. Ce larcin est le premier d’une série de deux autres qui vont engendrer une chasse ouverte des désormais stars de la magie…

My point of view : Abracadabra ! Dans divers lieux de la planète (Las Vegas, Paris, La Nouvelle Orléans, New York), Louis Leterrier nous entraine dans un milieu qui fascine une multitude de personnes : l’univers de la magie. Ce jeune quarantenaire n’en est pas à son premier coup de chapeau ! Après de nombreuses collaborations avec le célèbre patriarche du cinéma français à Hollywood – Luc Besson pour ne pas le citer – Leterrier s’est lancé dans la grosse production américaine en 2008 lorsqu’il réalisa l’Incroyable Hulk. Il n’est donc pas un novice dans ce domaine qu’il maîtrise plutôt bien. Entouré d’un casting digne des United States, le réalisateur définit le grand spectacle comme un show à l’américaine. En effet, en têtes d’affiche, on retrouve le ténébreux Mark Ruffalo qu’on ne présente plus, la jolie rouquine Isla Ficher (récemment vue dans Gatsby le Magnifique et Bachelorette), Dave Franco (le petit frère du talentueux James Franco), Morgan Freeman, Jesse Eisenberg (The social network, To Rome with Love) ou bien encore le plus très jeune Michael Caine connu entre autres pour son rôle d’Alfred dans la série des Batman. N’oublions pas également deux acteurs inattendus de la même nationalité que le réalisateur ; Mélanie Laurent et José Garcia qui apportent une French Touch’ rafraîchissante. Les tours de magie sont au cœur de la narration. Bien exécutés, il est agréable pour le spectateur de découvrir les secrets bien gardés ainsi que l’envers du décor. C’est une chose rare dans ce monde mystique. Les révélations demeurent stupéfiantes et étonnantes. Le suspens est bien présent, jusqu’au bout. Le rythme est fluide, sans ennui. Les shows s’enchaînent à bonne allure. Grâce à des musiques entrainantes (notamment Phénix qui signe un succès : « Entertainment ») et à des plans divers et nombreux, l’ensemble est très dynamique. Les mouvements de caméra ne sont pas en reste. Cela bouge dans tous les sens. Cependant, l’intrigue s’avère peu complexe. Il faut l’avouer, la VF est déplorable. Le concept de « l’œil » est quant à lui mal exploité, on ne comprend pas bien le rapport. Trop d’informations relatives aux lieux communs de la magie se confondent. À noter également un mauvais éclairage au niveau de quelques effets spéciaux. Il manque des petits tours de magie, simples, qui sont les prémices de cette pratique occulte. Pour résumer, ce blockbuster est plaisant à regarder en cette saison estivale, que l’on soit petit ou grand, on en prend plein les yeux et les oreilles.

Infos supplémentaires : Pour l’écriture du scénario, les créateurs se sont inspirés de la magie du célèbre David Copperfield.

Lors de la première scène où l’on voit Isla Fisher enfermée dans un grand bocal, pieds et mains liés, il faut savoir que l’actrice a elle-même tenu à jouer cette scène pour laquelle elle a travaillé son apnée.

 

C.H

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s