Bachelorette, de Leslye Headland

Sortie en salles : 17 octobre 2012

Synopsis : Les faces B sont des filles branchées et délurées. Regan, la chef de la bande, est une blonde quelque peu névrosée et un brin tyrannique. Gena quant à elle est une brunette rock’n’roll avide de sexe. La dernière du trio est la rousse Katie, une fille facile, sexy et principalement dégénérée. Les filles sont amies depuis le lycée avec Becky, une miss rondouillette. Lorsque cette dernière annonce à Regan son mariage, celle-ci a du mal à y croire et est contrariée par la situation. C’était elle qui devait se marier la première, avec qui plus est, un médecin qu’elle fréquente depuis 4 années. Mais le destin en a décidé autrement. Les faces B vont devoir accepter leur rôle de demoiselles d’honneur et surtout, ne pas échouer. Mais au lieu de cela, elles vont enchaîner les gaffes jusqu’au bout de la nuit précédant la cérémonie…

My point of view : Bachelorette n’est pas une énième comédie niaise pour célibataires attardées. Si le sujet du film (le mariage) et les personnages sont déjantés, ceux là sont les seuls points communs avec Mes meilleures amies, de Paul Feig. Pour le reste en effet, rien à voir. Les actrices campent des rôles de bitch en action et même si les héroïnes sont quelque peu caricaturales, le rendu est payant. Les filles n’y vont pas par quatre chemins, elles foncent droit, sans penser aux conséquences. Elles vivent l’instant présent : elles boivent, sniffent des rails de cocaïne, couchent avec qui elles souhaitent… Le tout donne un résultat explosif et spontané, empli de situations cocasses, de répliques percutantes et d’instants crus. Le film débute musicalement par un univers classique et finit par des rythmes rock. Les filles se connaissent par coeur, elles font des références à leur jeunesse bercée par les séries TV telles qu’Angela, 15 ans, Beverly Hills ou bien le film My girl. Comment ne pas se reconnaître là dedans quand on est une fille ? C’est un message positif qui est diffusé à travers ce long. Malgré leurs coups bas, les héroïnes sont unies et s’entraident. Enfin, le film trouve sa place dans l’actualité et reflète la réalité. C’est fini les histoires à l’eau de rose. Les femmes sont aujourd’hui libérées, elles osent tout et c’est tant mieux. Bachelorette demeure incontestablement une comédie rafraîchissante à consommer sans modération.

Info supplémentaire : À l’origine, Bachelorette était une pièce de théâtre au registre tragique. Le film a été présenté en avant-première au Festival de Sundance 2012 et au Festival de Deauville.

C.H.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s